Les AMAP, On en parle! Retour sur 2 réunions d’information publiques qui se sont tenues dans le Pays Fort

Publié le Mis à jour le

  • Le 21 Juillet 2017 à SUBLIGNY

A l’invitation des organisateurs du marché paysan, Jérôme Laby Maraîcher bio de Dampierre en Crôt et Danie Rozier West sont intervenus sur le thème:

« Qu’est-ce qu’une Amap , son rôle , son fonctionnement , ses actions en soutien à l’installation des producteurs en bio »

 Image may contain: 1 person, sitting and table

Jérôme Laby a pu témoigner de son travail et de sa démarche de maraîcher partenaire de l’AMAP du Pays Fort ; Son charisme a été salué de tous.
Un éleveur de vaches laitières était présent, lui aussi intéressé par la démarche mais disant qu’il faut aussi reconnaître l’amélioration des pratiques dans les modes de culture notamment l’importante diminution des intrants chimiques.

Une fois de plus la question pour l’AMAP, de l’ouverture des fermes locales non certifiées en bio est posée.

La dernière partie concernant les actions en soutien à l’installation des producteurs en bio n’a pu être traitée complètement faute de données suffisantes ;
Toutefois nous pouvons témoigner du fait que pour les éleveurs, le passage au bio n’est pas facile même s’ils en ont l’envie. La question de l’alimentation animale semble être un des principaux facteurs.
Les consommateurs présents semblent toujours demandeurs de produits locaux et de
qualité ; Mais local ne veut pas dire BIO ! Quels sont nos critères de garantie sur les bonnes pratiques et sur la qualité des aliments fournis ?
La quinzaine d’auditeurs présents n’étaient pas tous de la région, mais ils se sont intéressés à la démarche et ont participé aux échanges.

  • Le 30 mai 2017 à BOULLERET A l’invitation du Maire dans le cadre de la semaine du développement
    durable, Danie Rozier West du Collectif est intervenue sur le thème:

«Comment consommer autrement – Du producteur au consommateur»

Une trentaine de personnes étaient présentes, attentives aux principes de la charte des AMAP.
Elles se sont intéressées au fonctionnement de l’AMAP du Pays Fort qui a tout juste 2 ans d’existence et va entamer sa 3ème saison pour les paniers de légumes bio du « Jardin des têtiaux »

L’intervention et le débat ont duré environ 1h30 et comme souvent, la question du soutien aux fermes locales ou /et aux fermes en agriculture biologique a été soulevée, ainsi que le problème de l’accession à la terre.
Le fait que le partenariat entre consommateurs et producteurs soit réels dans le cadre d’une AMAP semble déjà à lui seul un gage de confiance ; Savoir comment est produit tel aliment et par qui, est fondamental dans cette démarche .

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s